«Archives Historiques ATHÈNES 2004»

L’Académie Internationale Olympique, le Comité Olympique Hellénique et l’organisation à but non-lucratif «Archives Historiques ATHÈNES 2004», avec la présence des politiciens, des autorités municipales et plusieurs amis de l’Olympisme ont réalisé la présentation de l’exposition des archives historiques du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques ATHÈNES 2004 à ancienne Olympie. Les archives précieux et uniques sont logés à l’ancienne salle de conférences «Otto Szymiczec» de l’Académie Internationale Olympique, de  420 m², qui a été divisée et transformée en une salle de conférences de 110 personnes avec l’équipement complet par l’organisation ci-dessus et une salle des archives de 195 m², composée d’un site d’exposition où sont logés des objets authentiques archivistiques et d’une salle d’étude et de recherche.

Ces archives ont été créés par l’organisation à but non-lucratif «Archives Historiques ATHÈNES 2004» suivant l’initiative de l’organisation et ont été financés uniquement par le Comité International Olympique directement à l’organisation. Les archives comprennent un numéro énorme de documents officiels et des rapports du Comité d’Organisation, des vidéos et des photos concernant la préparation et l’exécution des Jeux et toutes sortes de matériel associé directement et indirectement à l’organisation des Jeux Olympiques de 2004.

En même temps, l’organisation «Archives Historiques ATHÈNES 2004», après l’approbation du CIO, a entrepris et conclus la création d’une bibliothèque séparée dans la salle de conférences de l’AIO, où on va placer 5,350 nouveaux titres d’intérêt olympique, une donation par le «Comité d’Organisation Athénes 2004 », en augmentant le numéro total des titres de l’AIO à 22,000. Egalement, on a rénové les espaces d’hygiène des installations, on a installé un système d’adoucisseur d’eau et on a installé un réseau amélioré pour l’accès à internet (accès Wi-Fi) pour couvrir les besoins de l’Académie.

Le président de l’Académie Internationale Olympique et de l’Académie Hellénique Olympique, M. Isidoros Kouvelos, le président du Comité Olympique Hellénique, M. Spyros Capralos, le Secrétaire Général du COH, M. Manolis Katsiadakis, les membres du parlement Mme Dora Bakoyannis, M. Kostas Tzavaras, M. Giorgos Kontoyannis, M. Giannis Koutsoukos, le maire de l’ancienne Olympie, M. Thymios Kotzas et naturellement M. Marton Simitsek, qui était responsable du programme pour  la mise en valeur des archives, ont assisté à l’événement.

Le président de l’Académie Internationale Olympique, M. Isidoros Kouvelos, en saluant cette œuvre, a souligné : «Depuis ce jour, le matériel éducatif et de recherche de l’AIO est enrichi avec un outil d’étude important pour ceux qui cherchent des éléments relatifs à la candidature, la préparation et l’organisation de l’événement sportif et en même temps culturel le plus grand que notre pays a vécue pendant son histoire contemporaine.

Depuis ce jour, une grande partie de l’héritage des Jeux Olympiques sera à la disposition de tous intéressés, ici, à la salle «Otto Szymiczek», aux installations de l’Académie Internationale Olympique. Quand nous avions discuté, au début de 2010, avec Marton Simitsek, la possibilité d’avoir l’Académie Internationale Olympique loger et diriger les archives historiques et numérisés des Jeux de 2004, je savais que cette possibilité assurerait un outil de plus que fortifierait la présence de l’AIO au Mouvement Olympique.

Par conséquence, j’ai écrit au président Rogge et au responsable pour ce sujet, M. Gilbert Felli, et je les ai informés que l’Académie pourrait loger les archives avec plaisir quand ils seraient complets. En 2013, avec l’accord du président du COH M. Spyros Capralos, j’ai demandé l’approbation de l’Assemblée plénière du COH pour céder cette salle pour le logement des archives. L’Assemblée plénière a décidé unanimement d’approuver mon proposition et la société «Archives Historiques ATHÈNES 2004» et M. Simitsek personnellement étaient responsables pour les travaux qu’ont commencé et étaient conclus dans la frise chronologique en concluant le projet ».

À son allocution, le président du COH M. Spyros Capralos a souligné: «Le contenu des archives était nécessaire pour compléter l’image de l’organisation parfaite du plus grand événement sportif et culturel que notre pays a jamais accueilli. Toutes les personnes qui étaient prés à l’énorme effort réalisée par  les cadres  du Comité d’Organisation pendant les quatre ans de la préparation des Jeux, et moi que j’avais l’honneur d’y être inclus, nous nous sentons totalement justifiés par l’œuvre qu’ils ont offert.  Les Jeux d’Athènes étaient des «Jeux de rêve» comme le Président du CIO pendant ce temps, Dr Jacques Rogge, a déclaré après leur complétion.  L’héritage que les Jeux de 2004 ont laissé était énorme, pas seulement au secteur d’organisation mais aussi sur une dimension culturelle et sportive. Tous ceux se trouvent documentés, rassemblés et il est facile de les chercher ici dans cette salle que provoque émotion et réveille beaucoup des mémoires.

Je voudrais remercier cordialement, de la part de l’Assemblée plénière du COH mais aussi personnellement, M. Simitsek, pour le projet qu’il délivre aujourd’hui à l’Académie Internationale Olympique. Mais aussi pour son initiative d’utiliser une partie de l’argent que le CIO lui a donné pour l’organisation des archives, et après leur approbation, pour créer une nouvelle bibliothèque dans l’espace de la Salle de Conférence, pour l’imperméabilisation du plafond de la plupart de l’édifice et l’installation d’un réseau amélioré pour l’accès internet (accès Wi-Fi) et d’un system complet pour le dessalement de l’eau potable.»

Le projet a commencé le mai 2013 et a été conclu le juin 2014 et le matériel sélectionné a été organisé, numérisé, le cas échéant, et sauvegardé sous forme électronique et/ou physique, afin de le protéger de dommages et afin d’être facilement récupérable pour une utilisation ultérieure.
Après l’achèvement du projet, le montant du budget initial qui est resté inutilisé, avec l’autorisation du Comité International Olympique, est utilisé pour l’amélioration des installations et des infrastructures de l’Académie Olympique.

Unités thématiques des expositions :

La torche Olympique et le relais de la flamme Olympique avec des documents pertinents des images, des photographies, des posters.

Les médailles Olympiques avec des images et des photographies pertinentes.

Les cérémonies d’Ouverture et de Clôture avec des photographies et du matériel.

Présentation des archives représentatives des plans d’opérations des installations sportives, des plans architecturaux mais aussi une série électronique complète à l’usage de Panel TV.

Les objets Olympiques authentiques sélectionnés.

Le matériel sélectionné commémoratif et de collection, avec des pins caractéristiques et d’autres objets.

Les mascottes et les pictogrammes des sports.

L’exposition / promotion du matériel archivistique de communication, d’image et d’identité (posters officiels, messages de Jeux, pictogrammes, image des Jeux, etc.)

La présentation de l’uniforme du personnel payé et volontaire.

Panel TV avec matériel audiovisuel sélectionné.

Ces fichiers individuels ne sont qu’une partie d’un très vaste matériel d’archives. Ainsi, les documents archivés qui étaient numérisés étaient le résultat d’une sélection.

Infrastructure – Installations – Support

Dans la salle des archives, il y a un espace d’étude, doté de quatre espaces informatiques, permettant à quatre utilisateurs / chercheurs individuels d’accéder simultanément à des fichiers numérisés. Il existe également un écran de fixation murale si l’utilisateur souhaite voir quelque chose de grand (par exemple, une vidéo) ou lorsqu’il s’agit d’un groupe d’utilisateurs. Dans le cas des projections de groupe, des sièges sont prévus pour au moins 12 personnes supplémentaires.

Près des sites d’affichage électronique, il existe une bibliothèque contenant toutes les publications originales et les imprimés d’ATHÈNES 2004, qui sont également numérisés. Cette disposition permet la visualisation, l’étude et l’identification «simultanées» du même matériel sous forme numérique-électronique ainsi que sous sa forme originale.

Il y a deux bureaux supplémentaires avec huit (8) sièges pour l’examen / étude des publications originales et autres publications originales.