Une décision historique pour les installations de l’Académie Internationale Olympique à l’ancienne Olympie, comme le Comité Olympique Hellénique auquel elles appartiennent, a décidé d’approuver l’accord tripartite entre le Comité Olympique Hellénique, l’Académie Internationale Olympique et le Comité International Olympique pour la rénovation des installations afin qu’elles deviennent le centre international de l’éducation olympique. Les travaux commenceront après la cérémonie de l’allumage de la flamme olympique pour les jeux Olympiques de Tokyo 2020 et s’achèveront en juin 2021 avant la Session du CIO à Athènes. Le coût des travaux qui s’élève à 12,5 millions euros sera pris en charge exclusivement par le Comité International Olympique. Le directeur du  département des événements et services institutionnelles du CIO Panos Tzivanidis a fait la présentation des travaux à effectuer dans les installations à l’ancienne Olympie à la plénière du COH et a répondu à toutes les questions.

Concernant la décision historique, Isidoros Kouvelos, président de l’Académie Internationale Olympique, à laquelle le Comité Olympique Hellénique a confié les installations, a déclaré: «Lorsque la Grèce est entrée en crise et qu’il n’était même pas possible de couvrir les coûts des installations à l’ancienne Olympie, le COH a accordé la gestion des installations à l’AIO et nous avons immédiatement commencé à chercher des sponsors pour garder l’Académie vivante puisqu’elle est un phare d’Éducation olympique. Pendant toutes ces années, nous avons essayé de sensibiliser le CIO de mettre en valeur les installations qui sont le seul centre d’ Éducation olympique au monde. Ce programme améliorera donc l’Académie Internationale Olympique et nous entrons dans une nouvelle ère, où l’Académie est mise à niveau non seulement en termes d’installations, mais aussi en termes d’actions et de programmes de formation. Tout cela est très important et je pense que la réunion d’aujourd’hui est solennelle et je tiens à remercier le président du CIO, Thomas BACH, et le vice-président Ser Miang NG pour leur décision.»