HISTOIRE

HISTOIRE DE L`AIO

En 1927, Pierre de Coubertin est invité par le gouvernement grec à Olympie pour assister à la cérémonie du dévoilement de la stèle commémorative rendant hommage à son action de rénover les Jeux Olympiques. Pendant son séjour en Grèce, il discute avec son ami Ioannis Chrysafis, chef du Département d'Education Physique à l'Université d'Athènes, du besoin de créer un centre d'études du Mouvement Olympique et de ses tendances.Coubertin est d'avis que le Mouvement Olympique ne doit pas s'écarter de ses objectifs éducatifs et il écrit: "Je n'ai pas pu achever ce que je voulais réaliser. Je pense qu'un centre d'études Olympiques contribuerait, plus que toute autre chose, à préserver et à faire avancer mon travail, tout en le tenant à l'écart des sentiers glissants qui me font peur".

Les idées de Coubertin sont en accord avec les objectifs du Comité Olympique Hellénique qui veut fonder un centre d'études modelé sur l'ancien Gymnase qui effectuerait des études sur la valeur éducative du sport et organiserait des jeux classiques. La mort subite de Chrysafis (1930) et de Coubertin (1937) ne leur permet pas de voir leurs idées se réaliser.

Une année après la mort de Coubertin et selon son propre désir, son cœur est enterré dans la stèle commémorative à ancienne Olympie. Cela ravive l'idée de la création d'un centre de Jeux Olympiques à ancienne Olympie.Le projet est repris par Jean Ketséas, étudiant de Chrysafis au Club National de Gymnastique et Secrétaire du Comité Olympique Hellénique et l'allemand Carl Diem, étroit collaborateur de Coubertin dévoué au Mouvement Olympique et à l'éducation. Diem et Ketséas, qui avaient travaillé ensemble pendant le premier relais de la flamme d'Olympie à Berlin en 1936, décident d'unir leurs forces pour la réalisation d'un centre d'études Olympiques.En 1938, le plan d'une institution nommée Académie Internationale Olympique est soumis au Comité Olympique Hellénique. Le COH adopte le plan et, la même année, prévoit dans ses statuts et parmi ses buts, la création et le fonctionnement de l'AIO.

Durant la 38ème Session du CIO, au Caire, les membres du CIO sont informés par le COH de la loi grecque qui vient d'être promulguée et qui concerne la création d'une Académie Olympique en Grèce. Une année plus tard, au cours de sa 39ème Session à Londres, le CIO décide de placer sous son égide cette institution qui se met au service des Idéaux Olympiques. Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, un mémorandum détaillé sur le fonctionnement de l'Académie, élaboré par Ketséas et Diem, est soumis à la 41ème Session du CIO à Stockholm, en juin 1947.

Le 28 avril 1949, le CIO, à sa 44ème Session à Rome, approuve à l'unanimité la création de l'AIO et en confie la mise en œuvre et le fonctionnement au Comité Olympique Hellénique, sous l'égide du CIO. Plusieurs années plus tard, et à la suite de longues luttes, la première Session de l'AIO est organisée pour l'été de 1961, coïncidant avec la cérémonie d'ouverture de l'ancien stade d'Olympie qui fut excavé grâce à l'initiative de Carl Diem, qui a assuré la dépense pour l'œuvre.

L'Académie Internationale Olympique est officiellement inaugurée le 14 juin 1961, les réunions de la première Session étant présidées par Cléanthis Paléologos, Directeur du Département d'Education Physique à l'Université d'Athènes et par le professeur allemand Lotz. De 1962 à 1990, les activités éducatives de l'Académie sont coordonnées par feu Otto Szymiczek, doyen de l'Académie, dont la contribution au développement de cette institution est inestimable.

Avec le Professeur Paléologos, désigné vice-président honoraire de l'Académie, ils dirigent cette institution pendant trois décennies et ils reçoivent, tous les deux, la Médaille d'Or de l'Académie. La contribution de M. N. Nissiotis, professeur de philosophie des religions, président de l'Académie de 1977 jusqu'à sa mort en 1986, est également décisive pour le développement scientifique de l'AIO.

Pendant la première décennie depuis sa création, les activités de l'AIO se limitent à la Session Internationale pour Jeunes Participants.Les activités de l'AIO commencent à augmenter constamment à partir de 1970, pour s'étendre à tous les domaines du Mouvement Olympique. Actuellement, plusieurs manifestations différentes ont lieu dans les installations à ancienne Olympie. Jusqu'en 1966, les participants étaient logés sous des tentes, les Sessions se déroulant sous les pins. Les premiers bâtiments furent achevés en 1967 pour être graduellement dotés de nouvelles extensions et d'installations sportives.Le nouveau centre de conférences fut inauguré en 1994, permettant aux participants de profiter d'installations modernes. En connaissance de sa contribution aux objectifs humanitaires qu'elle dessert et au développement du Mouvement Olympique, l'AIO reçoit, en 1961 et en 1970, le Prix Bonacosa et, en 1981, la Coupe Olympique.