La trêve Olympique pendant les Jeux de Sotchi 2014

L’Assemblée générale des Nations unies a appelé unanimement à ce que la trêve Olympique soit respectée durant les XXIIes Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi. La résolution de l’Assemblée générale du 6 Novembre recommande vivement aux États membres des Nations unies de respecter la trêve Olympique – en accord de la Charte des Nations unies – durant la période débutant sept jours avant le début des 22èmes Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi Russie et se clôturant sept jours après la fin des Jeux (les Jeux seront réalisés entre le 7 et le 23 février 2014).

Pendant son discours à l’Assemblée générale, Dr. Thomas Bach, président du CIO, a noté : « Le rôle du sport est toujours de construire des ponts, jamais des murs. Le sport fait figure de dialogue et de compréhension transcendant toutes les différences. Le sport, et le Mouvement Olympique en particulier, perçoit la diversité des cultures, des sociétés et des modes de vie comme une source de richesse. On n’accuse jamais les gens et on n’exclut personne.» Il a ensuite ajouté : « Bâtir la paix constitue un travail de longue haleine. Le sport veut apporter sa pierre à l’édifice. Toutefois, nous avons conscience de nos propres limites mais désirons recourir à la puissance de nos valeurs et de nos symboles afin de promouvoir le développement positif et pacifique de la Communauté internationale. Ces symboles, et la compétition pacifique que constituent les Jeux Olympiques tout particulièrement, doivent représenter une source d’inspiration pour tous les peuples. Il faut connaitre que les rivalités et les conflits peuvent être résolus pacifiquement. Les hommes doivent prouver qu’ils peuvent passer les bornes, en convenant en règles universels qui seront régis par une concurrence saine et  qui trancheront des différences.  Ça c’est pourquoi la trêve olympique est très importante.  Nous attachons une grande importance à cette effort commune qui est un exemple excellent pour montrer comment, en coopération, la politique et le sport se complètent.»

Dr Konstantinos Filis, Directeur du Centre International pour la Trêve Olympique, a déclaré après la résolution : ”Je tiens à féliciter la Fédération de Russie, ainsi que tous les 121 co-supporteurs, de promouvoir efficacement la résolution de la trêve Olympique. Je tiens à remercier tout particulièrement le Président du Comité International Olympique,  le docteur Thomas Bach, qui a payé sa première visite, qui est donc historique, à l’ONU à l’occasion de l’adoption de la résolution sur la trêve Olympique. C’est une indication claire de l’importance qu’il attache à la trêve Olympique et son dévouement personnel à remplir nos objectifs. Le Mouvement olympique préconise tous ces idéaux qui font le lien entre les Jeux Olympiques avec la société. Nous aspirons à créer une conscience de la non-violence. Mais nous faisons partie d’un mouvement sportif, pas une organisation politique, et nous comprenons donc bien nos limites. Mais en même temps, nous nous rendons compte des perspectives et de la puissance des sports. L’adoption de la résolution aujourd’hui a souligné la nécessité d’élargir notre dialogue tant sur le plan thématique et en termes de fréquence. Non seulement entre nous, mais aussi avec les sociétés et en particulier les jeunes générations. En tant que valeur universelle, la trêve Olympique peut atteindre le cœur des gens. Le véritable défi est de gagner leur esprit.”

À l’occasion de l’adoption de la résolution, la représentation permanente de la Grèce auprès de l’Organisation des Nations Unies, en coopération avec la délégation permanente de la Fédération de Russie et le Centre International pour la Trêve Olympique ont organisé un évènement organisé au siège de l’ONU, à la question : “La promotion de la paix à travers de la trêve Olympique” et ont reçu plusieurs commentaires positifs et des références pour l’offre de la Grèce sur l’idéal des Jeux olympiques.

Le conseiller spécial du Secrétaire General des Nations Unies pour le sport au service du développement et de la paix Wilfried Lemke, le membre du CIO Mario Pescante, le président du Comité d’organisation des Jeux de Sotchi 2014 Dmitri Tchernychenko, le représentant permanent de la Grèce auprès de l’ONU, ambassadeur Michalis Spinellis ont prononcé un discours pendant l’évènement, ainsi que le Directeur du Centre International pour la Trêve Olympique Dr. Konstantinos Filis, qui a aussi animé la discussion.

Le Président du Comite International Olympique (CIO), Dr. Thomas Bach, a adressé une allocution et le public l’a applaudi.  En plus, les représentants de la Grande-Bretagne, la Corée du Sud, la Chine, l’Italie et le Chypre ont prononcé des discours. Tous les orateurs ont souligné la nécessité de respecter la trêve Olympique, tout en félicitant les Missions permanentes de la Grèce et de la Russie sur l’hébergement de l’événement.