L’AIO à la 32e session de l’Académie olympique de Chypre

L’AIO était présente à la 32e Session annuelle de l’Académie nationale olympique de Chypre, qui s’est tenue à Nicosie les 10 et 11 décembre, représentée par le président de l’AIO, Isidoros Kouvelos, le doyen de l’AIO, Konstantinos Georgiadis, le membre de l’AIO, Constantinos Filis et la responsable des ANO dans le monde, Mme Alexandra Karaiskou.

Des cadres d’un large éventail d’institutions sportives et éducatives ainsi que des éducateurs, des athlètes et des étudiants ont eu l’occasion de discuter autour du sujet principal, à savoir «Défis de société contemporains et l’avenir de l’Olympisme», et d’explorer les questions, à travers des groupes de travail, sur la mise en œuvre de programmes d’éducation olympique, la double carrière des athlètes, le renforcement de la promotion des valeurs olympiques dans la société chypriote et l’importance de l’athlète en tant que modèle pour adopter l’Olympisme comme état d’esprit en transmettant l’Olympisme Valeurs et principes aux jeunes.

Lors de la présentation de M. Kouvelos sur «Le rôle de l’Académie Internationale Olympique dans le Mouvement olympique et les défis dans le monde pandémique», le président de l’AIO, qui était le principal conférencier, a évoqué l’intégration des valeurs olympiques pendant la pandémie et comment les Valeurs de Fair Play, d’Égalité, de Solidarité, de Respect de la Diversité et d’Excellence nous enseignent comment faire face à cette crise. Cependant, posant une question très critique quant à savoir si, finalement, l’humanité y est parvenue, alors que les normes de vaccination ne sont pas égales dans toutes les parties du monde, entraînant ce cercle sans fin de la crise, il a déclaré :

« Nous, le peuple du Mouvement olympique et les gardiens des valeurs olympiques, devons unir notre voix, avec autant de force que nous en avons, exhortant les dirigeants à appliquer les valeurs olympiques de respect, de solidarité, de fair-play, sur un pied d’égalité avec pas de discriminations et d’égocentrisme. La coopération et la solidarité au sein des sociétés et entre les nations dans la gestion de la crise n’apporteront que des résultats positifs. Au contraire, l’isolement ne crée ni prospérité ni Valeurs. Il altère la nature humaine et arrête le changement, l’inspiration, le pouvoir et la créativité. Nos ancêtres nous ont appris ‘La force dans l’unité’, et ce n’est qu’à travers cela que nous pouvons y parvenir !»

L’importance de la trêve olympique à l’époque contemporaine et les nouvelles formes de conflits ont également été mises en avant lors de la conférence du Dr Constantinos Filis suivie d’une table ronde, coordonnée par le professeur Konstantinos Georgiadis.

Le président du Comité olympique et de l’Académie olympique de Chypre, George Chrysostomou et le doyen de l’Académie olympique de Chypre, la Dr Clea Chatzistefanou-Papaellina, qui a assuré la préparation et la coordination de la Session, ont décerné un prix au président de l’AIO à l’occasion du 60e anniversaire de l’AIO et ont exprimé le souhait de l’ANO de tenir leur prochaine session en ancienne Olympie.