L’Académie Internationale Olympique a tenu une réunion extraordinaire après l’annonce du décès de Jacques Rogge et a décidé de publier la résolution suivante en sa mémoire :

C’est avec une profonde tristesse et un immense chagrin que l’Éphorie de l’Académie Internationale Olympique a été informée de la perte de l’ancien président du CIO et président d’honneur du CIO et de l’AIO, Jacques Rogge, une personnalité éminente et remarquable de la Famille Olympique.

Personnalité emblématique et charismatique, travailleur infatigable de l’Olympisme, figure visionnaire qui a conçu les Jeux Olympiques de la Jeunesse, institution dédiée à la jeunesse du monde, Jacques Rogge a rendu d’importants services au Mouvement olympique.

Sa foi et son dévouement aux idéaux et aux principes de l’Olympisme l’ont amené à se concentrer davantage sur la promotion de l’éducation olympique, contribuant ainsi à sa croissance dans le monde entier. Véritable admirateur de l’héritage grec, il a été un ami fidèle de l’Académie Internationale Olympique, « la pierre angulaire de l’éducation olympique », comme il décrivait l’AIO, qu’il n’a jamais manqué de soutenir fermement dans tous les moments difficiles que l’institution a traversés, convaincu de l’importance de son travail et de sa mission.

À l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de la fondation de l’AIO, il a reçu en tant que Président du Comité International Olympique, une distinction honorifique, par laquelle l’Académie a exprimé sa reconnaissance pour le soutien sans faille du CIO.

En 2012, il a été nommé président d’honneur de l’AIO.

Il a été un grand ami de la Grèce et de son histoire olympique. Il a soutenu le comité d’organisation d’Athènes 2004, contribuant de manière décisive à l’organisation triomphale des « Jeux de rêve », comme il les a appelés dans son discours lors de la cérémonie de clôture.

Passionné de sport, dirigeant le CIO pendant 21 ans, adepte de la « diplomatie discrète », il a initié une politique de « tolérance zéro » très médiatisée en matière de dopage en doublant le nombre de contrôles antidopage aux Jeux Olympiques, en renforçant les directives et les règlements et en insistant sur la nécessité de retester les échantillons des Jeux précédents afin d’éviter la tromperie et la tricherie.

L’Éphorie de l’AIO a également décidé

  1. D’adresser un message de condoléances à la famille du défunt ainsi qu’au Comité International Olympique.
  2. D’établir une bourse annuelle pour un étudiant grec dans le programme Master de l’AIO en études olympiques.
  3. Que les drapeaux de l’AIO et du CIO seront en berne durant cinq jours.
  4. De publier cette résolution dans la presse ainsi que sur les médias sociaux de l’AIO.