SÉMINAIRE INTERNATIONAL

EN ÉTUDES OLYMPIQUES POUR ÉTUDIANTS POST-GRADUÉS

Le séminaire s’adresse chaque année à un groupe multiculturel d'étudiants de maîtrise et de doctorat soucieux d’enrichir leurs connaissances sur les sujets olympiques et sportifs et d’approfondir leurs recherches en la matière. Les étudiants post-gradués ayant le meilleur niveau universitaire sont sélectionnés pour participer au séminaire après avoir été désignés par leur ANO/CNO et par leur professeur superviseur dans les universités concernées.

Les participants n’ont pas plus de 45 ans et sont 30 au maximum. La sélection a lieu sur la base de leurs qualifications, de leurs résultats universitaires et des lettres de recommandation. Une excellente maîtrise de la langue anglaise est une condition préalable, les cours étant donnés en anglais.

Tous les étudiants participant au séminaire doivent préparer et présenter un mémoire sur un sujet en rapport avec l'Olympisme.

L'objectif général du séminaire est de créer un réseau de jeunes scientifiques dans les domaines du Sport et de l’Olympisme, appelés à devenir des membres appréciés des ANO/ CNO/ universités et à s’impliquer activement dans le Mouvement olympique.

Objectifs du séminaire en études olympiques pour étudiants post-gradués

  • Aider les étudiants à acquérir une compréhension et une connaissance plus approfondies de tous les aspects du Mouvement olympique et de son histoire, grâce aux cours et à la coopération avec les professeurs superviseurs du séminaire.
  • Offrir aux étudiants la possibilité de visiter de nombreux sites archéologiques et musées et d'en apprendre davantage sur l'histoire du Mouvement olympique.
  • Inciter les étudiants à connaître d'autres cultures et civilisations en partageant des idées avec des élèves d'autres pays.
  • Motiver les étudiants à coopérer avec leur CNO/ANO afin d'élaborer et de mettre en œuvre un projet ou un programme lié à l'Olympisme dans une école ou une université.
Le Mouvement Olympique fait et fera toujours l’objet de critiques, parce que c’est une œuvre humaine et donc imparfaite. Essayons, tout de même, de l’améliorer Et de contribuer au renforcement de ses fondements.

Lord KILLANIN, Président du C.I.O. (1972-1980)